Monday 25 September 2017

La RDC se joint à la CEMAC pour la lutte contre le blanchiment d'argent

La RDC se joint à la CEMAC pour la lutte contre le blanchiment d'argent
(Xinhua 09/06/17)

BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- La République démocratique du Congo s'est jointe mardi à la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) pour la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Cette adhésion est validée par la signature le 5 septembre à Brazzaville d'un accord entre le vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur de la RDC, Emmanuel Ramazani Shadari, avec le président de la commission de la CEMAC, Pierre Moussa.

La RDC devient ainsi membre associé du Groupe d'action contre le blanchiment d'argent en Afrique centrale (GABAC) qui est une institution de la CEMAC.

"En adhérant ce jour au GABAC, la RDC entend mobiliser l'assistance du GABAC pour la mise à niveau de son dispositif national de riposte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme", a indiqué M. Shadari.

Il a ajouté que "Mon pays a donc pris la mesure du danger que représente le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme pour la stabilité politique, économique, financière et sociale de nos États mais aussi pour la paix et la sécurité internationales".

Les clauses de cet accord prévoient l'assistance de la CEMAC à la RDC en matière de coordination et des politiques de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Il est recommandé à la RDC de s'engager à entreprendre toute action visant à lutter contre le blanchiment d'argent et le terrorisme, se soumettre au processus de suivi et d'évaluation du GABAC, contribuer au financement du GABAC et se conformer au règlement intérieur aux manuels de procédures administratives et financières du GABAC.

La CEMAC compte six États membres appartenant à la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) comme la RDC.

Facebook comments